Logo UN Website

BINUCABureau Intégré de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique

Accueil Plan du site Contactez-nous

Français  |  Site in English 01:02:16, samedi, 25 mars 2017
Section Politique

Présentation

 

Le Bureau Intégré des Nations Unies en République Centrafricaine (BINUCA) est une mission politique spéciale établie en janvier 2010 par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, en replacement du Bureau des Nations Unies d’appui à la consolidation de la paix en RCA (BONUCA). En 2012, BINUCA continue, en étroite coopération avec les autorités nationales et les partenaires de la RCA, de s’acquitter de son mandat en se concentrant sur (i) la réconciliation nationale, la poursuite du programme de désarmement, de démobilisation, de réinsertion et de réintégration, (2) le rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national, (3) la réforme du secteur de la sécurité et (4) la promotion de l’Etat de droit, de l’égalité des sexes et des droits de l’homme. La mise en œuvre du mandat du BINUCA se traduit en termes d’appui multiforme aux activités et efforts du Gouvernement et des institutions centrafricaines dans différents domaines en vue de la consolidation de la paix et la réconciliation nationale.


La Section Politique est la « colonne vertébrale » du BINUCA dans la mesure où la mission des Nations Unies en RCA est de nature politique. La Section politique appuie la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies (RSSG) dans ses bons offices et ses activités diplomatiques entreprises au nom du Secrétaire Général. Il s’agit notamment d’aider les acteurs nationaux à aplanir leurs divergences par la recherche d’un consensus. Il s’agit également d’appuyer la RRSG dans le cadre du suivi de la situation politique en RCA ; de l’appui aux initiatives et efforts tendant à raffermir l’unité et la réconciliation nationales ; des activités concertées avec le Gouvernement, les partis politiques et la société civile ; du renforcement des institutions démocratiques et de la prise d’initiatives de nature à favoriser l’avancée du processus démocratique ; et enfin, du soutien au dialogue politique et social, par le recours notamment aux bons offices, à la médiation, et au renforcement des capacités nationales en matière de prévention et de gestion pacifique des différends.

Le BINUCA, conformément à son mandat et à travers la Section Politique, s’est donc investi à travers ses bons offices pour aplanir les divergences et maintenir le consensus parmi les différentes parties prenantes.

Le BINUCA a notamment apporté une contribution substantielle et matérielle à travers le Comité de pilotage à la Commission Nationale Indépendante (CEI) pour la tenue des élections présidentielles et législatives de janvier/mars 2011. A cet égard, le BINUCA a appuyé la Conseil National de Médiation pour la révision et l’adoption du Code de Bonne Conduite qui a fixé le cadre dans lequel devaient évoluer les différents acteurs avant, pendant et après les élections de 2011, afin qu’elles se déroulent dans la transparence et dans un climat apaisé.

Le BINUCA apporte son appui au Gouvernement qui a décidé après la tenue des élections, de réformer le Code électoral et d’établir un mécanisme permanent de gestion des élections en consultation avec les forces vives de la Nation. A cet égard, deux ateliers de concertation ont été organisés avec le soutien logistique et en expertise du BINUCA pour permettre aux différentes parties prenantes de discuter ensemble de la réforme du Code électoral.

Le BINUCA a également apporté son appui aux efforts des autorités centrafricaines, en particulier au Conseil National de Médiation et au Médiateur de la République dans la consolidation de la paix en RCA. Cet appui a abouti à la signature et à la mise en œuvre de quelques accords de cessez-le-feu et de paix entre le Gouvernement et les mouvements politico-militaires.

Le BINUCA a également apporté son soutien logistique ainsi que son expertise à la Caravane de la paix et de la réconciliation nationale qui a visité, du 14 au 19 novembre 2011, trois préfectures affectées par les affrontements entre la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR). L’objectif de ce soutien visait entre autres à apporter un message destiné à réduire les tensions et à promouvoir la réconciliation et la coexistence pacifique entre les communautés locales. D’autres projets de renforcement de capacité du Conseil National de Médiation y compris la mise en place des Conseils Locaux de Médiation sont en cours.

La Section Politique appuie aussi la RSSG dans son rôle du Président du Comité de Pilotage du Fonds de Consolidation de la Paix pour la mise en œuvre des projets de consolidation de la Paix en RCA.

La Section Politique assure également la coordination des Bureaux et unités régionaux du BINUCA.
 

Nos activités

Révision du Code Electoral : la création d’un Organe de Gestion des Elections au cœur du 3e atelier
Tenu sous la présidence du Premier Ministre, avec le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, et en présence d’éminentes personnalités gouvernementales, le 3e atelier sur la révision du Code Electoral, qui a eu lieu du 10 au 13 septembre 2012, a principalement débattu de la création de l’Organe de Gestion des Elections (OGE), responsable, à l’avenir, de l’organisation des élections en République Centrafricaine.

en savoir plus>>
Ouverture du 3ème atelier sur la révision du code électoral (10 Septembre 2012)


Bangui le 07 Septembre 2012.- Dans le cadre du processus de révision du code électoral, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, avec l’appui technique et logistique de la communauté internationale y compris le Bureau Intégré des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix en Centrafrique (BINUCA) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) organise, du 10 au 13 septembre 2012, le 3ème Atelier du Comité de concertation sur la révision du code électoral à Bangui.

 

en savoir plus>>
Adhésion de la CPJP à l’Accord de Paix Global de Libreville

La signature de l’acte marquant l’adhésion de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) à l’Accord de Paix Global de Libreville a eu lieu ce 25 août 2012 au Ministère délégué en charge du Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR). Cette signature est intervenue suite aux travaux de la négociation de paix, démarrée la veille, entre le Gouvernement centrafricain et la CPJP.

 

en savoir plus>>
Page 1 sur 2Première   Précédente   [1]  2  Suivante   Dernière