Logo UN Website

BINUCABureau Intégré de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique

Accueil Plan du site Contactez-nous

Français  |  Site in English 01:01:57, samedi, 25 mars 2017
Cellule Genre

Mandat de la Cellule Genre du BINUCA

 

 La Cellule Genre du BINUCA a pour mandat de faciliter l’intégration de l’égalité du Genre au sein de la mission et dans les domaines d’activités de celle-ci, y compris dans les politiques et les programmes tels le Désarmement, la Démobilisation et la Réinsertion (DDR) et la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS). Dans la pratique, cela se traduit par la formation sur le Genre et l’élaboration d’une politique prenant en compte les besoins spécifiques et la diffusion d’information sur la résolution 1325 et la lutte contre toutes formes de violences sexuelles liées aux conflits. Elle se traduit aussi par la mise en œuvre de la résolution 1325 en établissant des partenariats de travail au sein de la mission et en collaboration avec les Agences des Nations Unies, le Gouvernement et les ONG œuvrant en Centrafrique.
 


 

Organigramme

La Cellule Genre du BINUCA est rattachée au Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine. Elle a une vue d’ensemble sur les différentes activités du BINUCA en veillant sur le respect du Genre et la protection des Enfants.


Intégration du Genre dans les programmes de la mission

L’intégration du Genre dans les programmes du BINUCA et dans les composantes de cette mission est une priorité du Département des Affaires Politiques (DPA).
Dans le cadre de cette intégration, l’aspect Genre est pris en compte dans le RBB, UNDAF, les politiques de la mission, le DDR, la RSS et les différentes Section de la mission qui sont la Section Politique, la Section Information, l’Unité des Institutions de Sécurité, la Section Droits e l’Homme et Justice, …

Les domaines d’intérêt

La Cellule Genre intervient dans les domaines de la résolution des conflits et le renforcement des capacités dans la médiation (pour les femmes et les organisations de la société civile). Elle intervient aussi dans la Gouvernance par la participation politique des femmes et leur accès dans les instances de prise de décision en faisant un plaidoyer tel que prévu par la GIMAC, l’Union Africaine et lors du sommet de Addisa Abeba en Juillet 2012. Elle intervient aussi pour la protection en veillant à la mise en œuvre des résolutions 1325, 1820, 1888, 1960, …


MAINSTSREAMING GENRE:

Le Cellule Genre fournit une meilleure compréhension des questions touchant les femmes en RCA et organise des stratégies de soutien aux femmes vivant dans les zones de crises et en transition. Elle mène un plaidoyer soutenu auprès des autorités centrafricaines pour qu'il y ait une réelle implication des femmes dans les instances de prise de décisions et dans la consolidation de la paix.


Cette Cellule a permis l’implication des centrafricaines dans des grandes rencontres ou réunions tant sur le plan national qu’international. Elle a, pour exemple, facilité l’organisation de la Journée Porte ouverte sur la résolution 1325 en Juillet 2012 à Agoumar (Rafai) entre d’un côté les femmes parlementaires, UNCT, le ministère des Affaires sociales et de l’autre, les femmes déplacées (suite aux attaques des rebelles de la LRA de Joseph Kony) de Agoumar. Par cette activité, la Cellule Genre a permis la mobilisation pour un plus grand engagement des femmes parlementaires dans la consolidation de la paix dans la région de Rafai.
Elle a aussi permis une augmentation de la collaboration entre le BINUCA et des institutions telles que l'ONU-Femmes et l'équipe pays pour une action contre la violence sexuelle et l’exécution des programmes spécifiques en faveur du Genre.

Obtention de la position de WPA

  • La mise en place du Comité consultatif des Femmes-Chefs en Centrafrique (UNCT, cardères, intellectuelles)
  • Le plaidoyer pour l'inclusion et l'accompagnement des femmes pour la signature de l’Accord de Paix global de Libreville par la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP).
  • Un appui technique et financier au Ministère des Affaires sociales pour l'élaboration d'un plan d'action national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité.
  • La cohésion sociale et les activités de consolidation de la paix avec la société civile, les femmes et les femmes associées aux ex-combattants à Bria. Cette action, menée a Bria, a permis la réconciliation des femmes de la faction Goula à celles de la faction Runga, respectivement de l’UFDR et de la CPJP.
  • Le développement des lois sur la parité des sexes (système de quotas).
  • La mise en place des Cellules de médiation mixtes dans quatre régions: Ndele, Kaga-Bandoro, Bria et Birao
  • La sensibilisation au Genre dans le cadre de la révision du Code Electoral de la RCA qui a conduit à l’adoption d’une Autorité Nationale des Elections (ANE) comprenant des Femmes et d’Hommes.

Partenariat

  • Dans le cadre du Deliver As One des Nations Unies, un appui technique et financier a été apporté au Ministère des Affaires sociales pour l’élaboration du plan d'action national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité (en cours)
  • Développement de la loi sur la parité entre les sexes
  • Manifestations nationales visant à promouvoir les droits des femmes, des filles et des enfants (16 jours d’activisme)
  • Facilitation de la participation des femmes à des sommets internationaux et de plaidoyer pour améliorer la condition des femmes en RCA
  • Soutien aux femmes de Bria pour IGA-UA + BINUCA+FNUAP
  • Support technique de l'ONU-Femmes au BINUCA / UNCT pour le développement du cadre de résultats pour la mise en œuvre du plan d'action des Nations Unies en 7 points (basés sur la résolution 1325)
  • Financement de la WPA par le BINUCA par l’action des Nations Unies contre les violences sexuelles
     

Les principaux défis

Avec pour objectif de faire plus avec des ressources limitées, le BINUCA a accordé une attention particulière aux questions du Genre en RCA. Cet effort permet, entre autres, de lutter contre la culture et les habitudes misogynes encore dans les mentalités.


Perspectives d’avenir

Pour l’avenir :

  • La Cellule Genre étudie la possibilité d'utiliser ses ressources pour améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants dans les zones touchées par les conflits;
  • Attirer l'attention sur les besoins spécifiques des femmes ex-combattantes au cours de leur réintégration dans le cadre du processus DDR;
  • Promouvoir la résolution 1325, l'État de droit et le système pénitentiaire en RCA;
  • Formation des cadres supérieurs sur le Gender Mainstreaming, les engagements du Département des Affaires politiques (DPA) en matière d’égalité des sexes et la résolution 1325;
  • L'aide bilatérale de financement spécifique;
  • La mobilisation des efforts pour un plus grand engagement des femmes parlementaires dans la consolidation de la paix;
  • Augmentation de la collaboration entre les institutions donatrices Genre, tels ONU-Femmes, Action des Nations Unies contre la violence sexuelle, le FNUAP pour des programmes spécifiques Genre.
     

 

Violence à l’égard des femmes : de l’indignation à l’action

La Journée internationale de la femme que nous célébrons aujourd’hui doit être l’occasion de nous remémorer les atrocités et les crimes commis contre des femmes et des filles au cours de l’année écoulée et de chercher ensemble les moyens de construire un avenir meilleur.

en savoir plus>>
Mme Bangura à l’écoute des femmes victimes de Bria et de Paoua

 

Au cours de sa visite d’une semaine en République Centrafricaine, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies Chargée de la question des violences sexuelles en conflit, Mme Zainab Hawa Bangura, s’est respectivement rendue, le 06 décembre, dans la ville de Bria (Nord-est), et le 08 décembre, à Paoua (Nord-ouest). Dans les deux localités, les femmes victimes de violences sexuelles ont partagé avec elle vécus et doléances.
en savoir plus>>
Violences sexuelles en conflit : le plaidoyer de Mme Bangura pour que la RCA ne soit pas oubliée !

 La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies Chargée de la question des violences sexuelles en conflit, Mme Zainab Hawa Bangura, est arrivée, le 5 décembre à Bangui, à la tête d’une importante délégation comprenant, entre autres, des experts sur des questions relatives à l'Etat de droit et à la violence sexuelle.

 

 

en savoir plus>>
Page 1 sur 2Première   Précédente   [1]  2  Suivante   Dernière